Ménopause: quels sont les symptômes de la ménopause ?

La ménopause est la dernière phase de la vie génitale de la femme, elle se définit par l’arrêt des règles.

La ménopause survient après épuisement du stock folliculaire ( entrée en cycle folliculaire ou dégénérescence), l’âge de la ménopause est déterminé par les gènes mais en moyenne elle survient entre 45 et 55 ans.

Aujourd’hui on peut déterminer l’âge de survenue de la ménopause en effectuant un dosage du taux de l’hormone antimullérienne.

La ménopause se divise en deux étapes : la péri-ménopause et la ménopause.

  • La péri-ménopause : c’est la période de menstruations irrégulières, elle peut durer de 2 à 7 ans, elle est marquée par l’apparition des symptômes suivants : bouffées de chaleurs, les perturbations du sommeil, les sauts d’humeur, dépression, anxiété, tensions mammaires, cycle plus court ou plus long, baisse de la libido …
  • La ménopause : par définition, la ménopause est l’absence des règles pendant au moins 1 an, le diagnostic est purement clinique se basant sur les symptômes et les signes cliniques : sécheresse vaginale et cutanée, sueurs nocturnes, prise de poids (3 à 15 kg)

Les conséquences de la ménopause

Une fois installée, la ménopause a des répercussions sur le corps de la femme, nous citons:

  • L’ostéoporose (risque de fracture augmenté).
  • L’incontinence urinaire à l’effort.
  • Les troubles cardiovasculaires: les oestrogènes sont un facteur protecteur.
  • La nervosité.
  • L’angoisse.
  • Les troubles du caractère.
  • Des maux de tête.
  • Les sueurs nocturnes et matinales.

La ménopause précoce

La ménopause est dite précoce quand elle survient avant l’âge de 40 ans, plusieurs causes ont été démontrées, la ménopause précoce peut être spontanée (génétique, auto-immune), ou provoquée par une chirurgie (ovariectomie bilatérale), ou par des médicaments, chimiothérapie ou radiothérapie et les infections surtout virales (CMV, varicelle, rubéole, oreillons). Cependant, beaucoup de ménopauses précoces restent idiopathiques.

Le traitement de la ménopause

Le traitement consiste à améliorer la qualité de vie de la femme ménopausée en éliminant les symptômes liés à la carence en oestrogènes, ce n’est en aucun cas un traitement qui permettra de refaire marcher la machine génitale car il ne reste plus d’ovules en stock.

Le traitement hormonal substitutif ou THS de la ménopause est indiqué en cas d’importants effets indésirables : bouffées de chaleur, douleurs articulaires et sécheresse vaginale.

Le THS permet de corriger le taux d’oestrogènes dans le sang et donc d’éliminer les symptômes liés à l’insuffisance ovarienne,il permet également une protection de l’ostéoporose et des maladies cardiovasculaires, le traitement hormonal substitutif se prend pendant 4 à 5 ans.

En France, le THS est associé à la prise de progestérone afin de protéger la femme des effets carcinogènes des oestrogènes.