Comportement non verbal : de quoi s’agit-il ?

Le comportement non verbal, par définition, se résume comme étant toutes manières de communiquer, excepté la parole. Et c’est une arme bien plus puissante que vous ne pouvez imaginer.

Avez-vous déjà pensé qu’une personne avec qui vous discutiez, avait le don de lire dans vos pensées ? Bien-sûr que oui, vous lui en avez peut-être même fait le compliment. Eh bien, il est très probable que cette personne ne lisait pas dans vos pensées, mais simplement dans votre regard, et vos expressions corporelles.

Comment font les mentalistes et les psychanalystes pour décrypter, anticiper, et parfois même contrôler les réactions et pensées des gens ? Tout réside dans l’art de savoir lire les petits gestes que nous laissons transparaître et qui, bien souvent nous trahissent.

Apprendre à lire le langage du corps

Décoder le langage corporel passe par l’observation de plusieurs petits détails :

  • La posture : comment se tient cette personne lorsqu’elle vous parle ? Est-elle raide comme un piquet ? Décontracte-elle ses épaules ? Se penche-t-elle vers vous lorsqu’elle vous parle ? Croise-t-elle les bras ?

La posture en dit beaucoup. Aussi, les spécialistes sont d’accord pour dire que se tenir droit est synonyme de sérieux. Mais attention, un petit détail change tout. Si quelqu’un se tient droit, tout en croisant les bras, cela peut être vu comme un manque de sympathie : Cette personne ne s’ouvre pas à vous. Les personnes qui ont tendances à se pencher vers vous en revanche, témoignent indirectement de l’intérêt qu’elles vous portent ainsi qu’à la conversation.

  • Le regard : « regarde-moi dans les yeux, je te dirai si tu mens ». Une sacrée manière pour les parents de faire croire à leurs enfants que le mensonge se voit dans leurs yeux. Et pourtant, c’est totalement vrai ! Le regard est de loin la partie la plus expressive de notre corps. On dit souvent que les yeux ne mentent jamais, et prêter attention aux pupilles suffit parfois. Lorsque nous sommes calmes, sereins ou en face de quelqu’un que nous aimons, nos pupilles ont tendance à être très large de diamètre. Mais au contraire, un sentiment de stress, de panique, ou simplement le malaise de dire un mensonge fait que notre pupille redevient beaucoup plus petite.
  • Le toucher : là encore, il s’agit de bien savoir interpréter. Votre interlocuteur vous a-t-il touché le bras ou l’avant-bras ? Vous penserez peut-être que c’est la même chose, mais en réalité, pas du tout. Toucher le bras de quelqu’un est un geste de sympathie et d’amitié, alors que toucher l’avant-bras de quelqu’un peut être assimiler à un besoin d’autorité.

Contrôler son propre langage :

Il est bien beau de savoir lire le comportement non verbal des autres, mais il est bien meilleur de pouvoir contrôler le sien comme on le chante. Si vous souhaitez exprimer la confiance, vous devrez aborder une posture décontractée, penser à sourire comme un politicien, incliner légèrement la tête et regarder droit devant vous. Vous l’aurez compris, une fois qu’on sait y faire, il n’y a plus de limites. Attardez-vous sur tout ces petits détails, et plus personne n’aura de secrets pour vous.